Un démarrage chaotique

Les critiques sont élogieuses, les blogs s’enflamment, tout Paris veut s’attabler chez Pottoka, ce restaurant aux accents basques, simple et sans chichis situé dans le 7ème arrondissement Rue de l’exposition. Depuis 2 ans, le chef, Sébastien Gravé est à la tête de ce « bistrot chic parisien » aux airs décontractés. Nous avons préféré attendre les retombées parisiennes avant de nous lancer… Nous voilà donc partis chez Pottoka, un vendredi soir avec une amie américaine. Nous étions trois affamés avec une réservation qui nous attendait pour le deuxième service à 21h50.
Nous arrivons donc comme convenu à l’heure indiquée. Ce soir là il pleuvait des trombes d’eau, nous nous réfugions dans ce minuscule restaurant pour nous mettre à l’abri et accessoirement dîner… L’entrée était bondée car tous les clients du deuxième service attendaient que les tables se libèrent. En entrant, c’est à peine si les serveurs prennent la peine de nous accueillir, ils relèvent le nom de la réservation sans rien spécifier de particulier. Nous prenons donc notre mal en patience, confinés dans un espace très exiguë. Nous pensions attendre un bref instant, cependant les tables ne se libéraient pas… Pas un mot d’excuse du service, ni même une attention, alors qu’elles auraient été bienvenues. A 22H15, l’horloge tournait encore, moi qui déteste attendre… l’énervement est à son comble. Notre table se libère enfin, vers 22H30. On nous place tout au fond du restaurant, devant la porte grande ouverte, reliant la cuisine à la salle. Notre table est clairement la moins bien placée de tout l’espace de restauration, l’emplacement est sombre, excentré et proche du bruit des cuisines. Bref, la malchance s’acharne…

Des assiettes qui relèvent le niveau

La carte arrive : première bonne surprise, le menu du soir est très honnête 35€ pour une entrée, un plat et un dessert (avec des suppléments pour certains plats). Côté entrées, nous optons respectivement pour un gaspacho, avocat, sorbet basilic, croustillant de pied de cochon, et un tartare de bar au citron confit lait de concombre et sablé parmesan. Rien à redire pour ces deux entrées qui proposaient dans les deux cas, un mariage de saveurs extrêmement bien pensé et un équilibre parfait. Deux assiettes recherchées proposant des reliefs dans les textures…
Coté plats nous opterons pour les trois suggestions du jour, à savoir un pavé de maigre, gros chipirons, mousseline de brocolis et vierge aux noisettes, une poitrine de cochon crousti/fondante, girolles au jus et artichaut, et une cocotte de paleron de bœuf braisé aux olives, petits pois, asperge et pommes grenailles. La poitrine de cochon se démarque par son « crousti/fondant » annoncé sur la carte, qui saura unanimement séduire ! Un très beau jeu de texture portée sur le cochon, avec une chaire à la fois fondante et une peau croustillante, le tout lié par une sauce sucrée délicieusement exécutée.
Belle justesse d’exécution également sur la pièce de boeuf. Seul le plat de poisson nous laissera un peu sur notre fin : rien de particulier à redire mais l’assiette se montrera moins recherchée et intéressantes que les précédentes.
En dessert nous partirons tous sur la verine framboises, crème citron, spéculos pour le croquant et sorbet fromage blanc : efficace et idéal pour clôturer un repas déjà très copieux. C’est par gourmandise uniquement que nous basculerons sur le versant sucré, les assiettes étant particulièrement copieuses.

Pour conclure :

Le restaurant Pottoka est une vraie réussite côté cuisine, malheureusement le service et l’accueil ne suivent pas. Nous serons séduits par la cuisine originale et bien exécutée que proposait ce restaurant, cependant l’accueil et le service étaient déplorables. C’est vraiment dommageable car l’établissement réunissait tous les critères pour être parfait. Il est souvent plein, il faut donc impérativement réserver, surtout les soirs de weekends. Nous avons, malgré nos mésaventures décidé de le mettre dans nos coup de cœurs car la cuisine est clairement à la hauteur. Cependant il est dommage et déplorable de négliger à ce point le service !

4 Rue de l’Exposition,
75007 Paris