Le Pavillon Henri IV : parenthèse historique à Saint-Germain-en-Laye

11, Fév, 2019 | Autour de Paris, France, Hotels

Le Pavillon

Ci-dessous, le récit d’un séjour gastrono-chic au Pavillon Henri IV, un hôtel-restaurant d’exception, parfait point de villégiature pour parisiens en mal de coupure, de nature et de relaxation.

En plein cœur du parc de Saint-Germain-en-Laye, dans le prolongement du majestueux Chateau éponyme, le Pavillon Henri IV raconte plusieurs siècles de l’histoire de cette ville historique. Ses murs ont vu naître Louis XIV et y ont vu se succéder d’illustres écrivains venus profiter des vues inégalées de ses terrasses. Conservant le charme de l’ancien, l’établissement accueille une clientèle exigeante, en quête de repos, loin des tumultes de Paris. Dans ce havre de paix, on peine à croire qu’on est à seulement quelques dizaines de minutes de l’étoile !

L’hôtel jouit d’’une situation d’exception, avec seulement quelques mètres le séparant de l’immense et célèbre forêt de Saint-Germain-en-Laye (3500 hectares tout de même), particulièrement propice aux ballades et flâneries.

Installé dans une bâtisse du 16ème siècle, l’établissement fut converti en hôtel à la fin du 19ème . Un siècle plus tard, l’esprit de conservation, essentiel au patrimoine architectural de la ville, a été cultivé avec beaucoup d’élégance et de simplicité.

La Chambre

Notre sublime chambre d’angle, au pic des terrasses de la ville, domine un paysage dégagé, avec au loin les tours de la défense, l’Arc de Triomphe et la Tour Eiffel. Les beaux volumes, non surchargés servent la beauté et la quiétude de la chambre, d’autant plus perceptibles depuis le petit bureau aménagé pour pouvoir y rester des heures à travailler, lire ou rêver – Nous le répétons souvent, mais cet espace intime de travail, est trop souvent négligé par les hôteliers. Les tons neutres (au sens positif du terme) et chaleureux, confèrent à la pièce une atmosphère de sérénité…
Le meilleur reste pourtant à venir et c’est du côté de la salle de bain que ça se passe : vaste, elle est baignée de lumière grâce à sa grande fenêtre, mettant en valeur les veinures du marbre qui la compose. Les touches de noirs, lui donne un côté Art Déco, tranchant avec l’historicisme de la chambre. On apprécie le duo baignoire-douche, la double vasque, et les toilettes séparés par une vraie porte, et non une vulgaire vitre transparente comme les utilisent fréquemment les hôtels de luxe. Les produits Courrèges, bien qu’agréables, pourraient être améliorés pour une marque plus « confidentielle » à l’image de la demeure.

Tout au long de notre séjour, nous serons gâtés d’attentions grâce aux soigneuses gouvernantes : macarons maison, assiette de fruits de saison, bouteilles d’eau plate et pétillante…  

Fourchette 

Rentrant tard le premier soir après un concert au Sax à Achères, le room service, gentiment orchestré par l’équipe pour être servi à notre arrivée, annoncera un délectable séjour car en dehors de l’hôtellerie, l’autre atout non négligeable du Pavillon Henri IV est bien sa table et le room service (souvent bas blessant), sera d’une qualité exceptionnelle. Quel bonheur en effet de rentrer tard et trouver un club sandwich – saumon fumé, et une belle salade gourmande, dans des assiettes bien dressées, qui nous attendent sagement dans la chambre…

Le petit déjeuner s’installe dans la belle salle d’apparat du Pavillon, donnant vue par une vitre toute en longueur, sur l’ouest francilien. Le setting est époustouflant et permet de laisser vaguer son esprit, en sirotant un jus de fruit frais et quelques pancakes maison, pataugeant dans un sirop d’érable biologique (et quelques abricots séchés pour se donner bonne conscience.)

En repartant, on croise un bronze rappelant le caractère d’exception de cet endroit intimiste « Louis XIV est né dans ce pavillon le 5 septembre 1638 »…

Le soir, nous dînerons à la table du chef Patrick Käppler dont la presse a beaucoup parlé récemment pour ses deux recettes signatures, qui sont aussi deux pages de l’histoire gastronomique française : les pommes soufflées et la sauce béarnaise.
Récit complet par ici.


Conclusion

Sublime chambre cosy en angle, avec une vue à couper le souffle sur Paris et sa région, salle de bain spacieuse, gouvernantes attentives,… le Pavillon a tout pour séduire une clientèle exigeante. La table éponyme est un atout incontestable de l’endroit, permettant un séjour gastrono-chic abouti.

A 30 minutes de Paris, une retraite au Pavillon Henri IV est l’assurance d’une parenthèse confidentielle, chic, ressourçante et gourmande a quelques pas seulement de la plus belle nature d’Île de France.

Tips : Demandez la chambre d’angle, ne passez pas à côté des pommes soufflées (ce n’est pas un mythe !) et prenez le temps de vous balader dans cette magnifique petite-grande ville !


 

Pavillon Henri IV

19 Rue Thiers,

78100 Saint-Germain-en-Laye,