Parlons de la qualité de l’air intérieur avec le Dyson Pure Cool Link™

20, Sep, 2017 | Ethique


Particulièrement investis dans l’économie des ressources naturelles, nous essayons de consommer « réfléchi » et nous questionnons sur les enjeux du mieux vivre, manger et respirer.
Nous avons décidé de nous intéresser au sujet de l’air et de célébrer la Journée Nationale de la Qualité de l’Air ! 
Notre mode de vie urbain, loin des pâturages où poussent les légumes que nous mangeons nous impose d’être enfermé dans des lieux clos 80% du temps (bureaux, chambre…), la qualité de l’air intérieur n’est donc pas un sujet à négliger.

A bien y réfléchir, les sources de substances polluantes sont nombreuses : matériaux de construction, peinture, meubles, appareils de chauffage, produits d’entretien… Il est donc impératif d’être vigilant dans nos choix et dans notre gestion de l’air au quotidien.
Pointus un peu flippé sur ce sujet et après s’être pris plusieurs pic de CO2 détecté grâce à Sowee, a décidé de passer à la Rolls-Royce du purificateur d’air à savoir le Pure Hot+Cool Link™ de Dyson : un objet d’apparence lunaire, assez compact et léger qui fait à la fois purificateur, ventilateur et chauffage. Objet connecté de la gamme Dyson, on le gère à distance avec l’app qui fournit des données sur la qualité de l’air de son intérieur.

Sa signature : le filtre HEPA en fibre de verre qui permet de bloquer les polluants et allergènes, dont la liste fournie par l’Observatoire de la qualité de intérieur est longue comme le bras – de quoi faire faire une syncope aux plus sensibles….
Le filtre promet de capturer 99,95% des polluants présents et si on avait une loupe on pourrait y voir pollen, bactéries et autres squames d’animaux.
Parce que Dyson fait les choses bien, une couche supplémentaire de charbon permet de capturer les odeurs et émanations.

En somme l’objet aux multiples fonctions et pilotable avec une petite télécommande ergonomique et esthétique, promet de purifier notre air et atténuer les odeurs, améliorant ainsi notre quotidien. Après plusieurs mois d’utilisation, nous sommes 100% conquis par cette bestiole colorée devenue une pièce maîtrise de notre foyer.

Le soir nous le passons en mode nuit, pour qu’il gère automatiquement le débit et ajuste tout seul la qualité de notre air. Pivotant sur lui même, on a tout de suite été très surpris par le peu de bruit généré par son utilisation.
Son design fait de lui un objet très sexy que l’on est pas mécontent d’avoir au milieu de son salon – plutôt content même…

Qu’il s’agisse de la télécommande en mode old-school, ou de l’app en mode IoT à la pointe, Dyson ne déçoit pas et propose un usage facile et intuitif avec des interfaces épurées et franchement bien pensées.

Côté consommation c’est apparement très raisonnable et globalement mieux que ses congénères purificateurs – voir les reviews des Numériques et de Lokan.

On a pas honte de vous dire qu’on est littéralement in love, voire fan de ce purificateur !
Pour les hésitants, vous pouvez déjà acheter des outils de mesure moins onéreux comme il en existe des dizaines sur le marché afin de voir si la qualité de votre intérieur est très polluée.

Même si ça semble évident, ouvrir les fenêtres au reveil, on banit les produits domestiques bourrés de solvants et autres substances chimiques qui ont tendance a altérer la qualité de notre air. Méfiez-vous des bougies synthétiques et choisissez au maximum des produits d’origine naturelle…