Azabu, restaurant japonais de très grande qualité

18, Mai, 2017 | 6ème, Arrondissements, Asiatique, Budget, J'ai eu ma paie, Japonais, Manger, Terrasse

Note

Nous voilà partis pour Azabu situé au 3 rue André Mazet un samedi soir, réservation confirmée pour 21h30, au comptoir, de façon à être certains d’en profiter à fond.
Nous sommes accueillis par deux japonaises très aimables et attentionnées, qui prennent nos manteaux et nous installent au comptoir. Le restaurant est très épuré à la japonaise, et nous donne tout de suite un sentiment de zénitude. Les meubles sont essentiellement en bois, une simplicité décorative appréciable avec des matériaux de qualité et une remarquable vaisselle.

Après avoir eu la chance d’observer pendant quelques minutes les attitudes du chef en pleine action, nous prenons connaissance du menu et choisissons celui à 41 euros comprenant une entrée un plat et un dessert (avec amuse bouche, entrée plat, légumes japonais, soupe miso, riz et dessert).

Nous commençons par l’amuse constitué de tranches de pomme de terre marinée dans une soupe miso, avec une petite salade cuite très agréable.
Vient ensuite un œuf en soupe agrémenté de champignons, avec le jaune dans le fond. Un amuse intéressant et original qui sort clairement des sentiers battus.

Arrivent ensuite les entrées, la mienne étant clairement le highlight de tout le repas : cette aubergine entière au miso s’avère être purement INCROYABLE, il s’agit là d’un légume ayant tellement mijoté qu’il fond en bouche comme une compotée… Aromatique et savoureuse cette aubergine restera gravée dans ma mémoire…
L’entrée de mon acolyte, est plus conventionnelle puisqu’il s’agit de sashimis de saumon avec ses feuilles de riz et des poireaux émincés. Le saumon est fondant à souhait et l’aspect ludique de l’articulation du plat nous permettant de créer notre propre sushi est assez séduisant.

Après une légère attente et un ébahissement de notre part face à la dextérité du chef, nos plats débarquent : pour moi le saumon caramélisé dans une sauce teriyaki accompagné de légumes croquants s’avère être vraiment appréciable grâce au subtil mélange sucré salé qui s’équilibre parfaitement avec la tendreté de mon saumon. Azabu propose ici un plat simple et sans fioriture, misant sur la qualité d’exécution du plat et la balance des saveurs.
Le boeuf aux légumes de mon acolyte n’est pas mal non plus dans son genre, avec une viande délicieusement tendre et une sauce ultra corsée qui vient généreusement aromatisé le plat et donner une cohérence à l’ensemble. Encore une fois le chef a su nous prouver qu’il maniait ses baguettes avec élégance pour nous offrir une cuisson parfaite et une association de saveurs divinement maîtrisée.
Chacun de nos plats étaient accompagnés d’une soupe miso et d’un bol de riz, venant créer cet umami tant recherché.

Apaisés par cette cuisine si délicate, nous nous laissons tenter par des desserts : grande amatrice de thé vert, j’opte pour le cake que j’accompagne d’une glace au thé vert matcha. Un dessert équilibré et intéressant, bien que l’on regrette toutefois un manque de teneur en thé vert.
Sidney opte pour la suggestion du jour à la crème de marron, un dessert assez léger malgré l’apparence, ce qui permet de terminer en beauté ce fabuleux repas.


En conclusion: Azabu s’avère être un Japonais ultra qualitatif qui ne mise pas nécessairement sur l’originalité. Le chef tape dans le mille pour séduire le client, sans escapade inutile.  Son prix (qui peut paraître élevé au premier abord) s’avère être complétement justifié. Malgré la proximité du chef avec ses clients, celui-ci ne se laissera distraire par aucun d’entre nous…Il s’agit là d’un vrai coup de cœur de Pointus ! 


Azabu