Miles restaurant bistronomique à Bordeaux qui fait voyager

20, Juin, 2017 | Bistronomique, Bordeaux, Evasion, France, J'ai eu ma paie, Manger

Note

Miles restaurant est un lieu hors du temps, où toutes les influences se joignent pour créer une bistronomie de haut vol : composé d’une équipe de 4 personnes, dont une japonaise, un franco-vietnamien, un israélien, et une Néo-calédonienne, ce mélange de nationalités justifie le nom de l’établissement. Ces personnalités, riches de cultures et de savoirs ne forment qu’un chez Miles.

Dès l’entrée le ton est donné, ambiance néo-bistrot très moderne, avec comptoir boisé, décoration épurée et éclairée. Le comptoir interactif et vivant, en impose de par sa taille d’une part mais aussi parce que c’est là que les chefs composent et dressent les plats. La cuisine est faite sous nos yeux en temps réel, et les quatre compères évoluent de concert dans une studieuse harmonie.
Après avoir obtenu une table de deux de justesse, on prend place autour du comptoir, derrière lequel s’agitent les chefs. On prend connaissance des différents menus proposés ce jour là au déjeuner : menu 3 miles 24€ (entrée, plat dessert) ou menu 4 miles 29 € (4 plats). Gourmands comme nous sommes, on opte directement pour le 4 plats, après avoir précisé aux chefs nos allergies et autres problèmes.

Un amuse composé d’une purée de patate douce au lait de coco, surplombé de wakame et de coriandre nous ouvre l’appétit et offre une entrée en matière plutôt prometteuse. Les saveurs sont très justes et délicates et le tout s’harmonise parfaitement.
L’entrée débarque, elle est franche et carrément bien troussée puisque constituée d’un tartare au poivre noir et miso accompagné de son incontournable œuf cuit à basse température dans de l’huile de sésame, et de craquantes chips de tapioca et pickels. Dans le genre on tombe par terre tellement c’est gourmand on a du mal à trouver mieux…

Le premier plat iodé est quant à lui constitué d’un lieu jaune juste poêlé, qu’accompagne un excellent risotto au thé noir et artichaut. A côté on trouve des condiments aux moules, une petite merveille gustative dont on peine à trouver tous les ingrédients tellement c’est frais, bon et complexe. La sauce moule et sauce tomate qui accompagne le tout n’est pas mal non plus dans genre, et apporte un peu d’acidité à la rondeur du risotto.
Côté viande, un quasi de veau cuit à basse température nous sera servi ce jour là, accompagné d’une purée de cacahuète dès plus surprenante, et d’un condiment de quinoa aubergine-mangue-miso. Une très gourmande sauce de cuisson de veau coupée au café vient twister la tendre chaire de la viande. On regrette toutefois une cuisson très légère pour une si épaisse pièce de viande, et nous aurions aimé plus de sauce pour épauler notre bête.

En dessert, les cuisinier ayant affiné leurs couteaux à l’Ecole Ferrandi s’en sortent très bien, puisqu’ils proposent un dessert gourmand et frais constitué d’un sorbet fraise cardamone, d’un très gourmand crumble d’olives noires, esquissé de fraises gariguette mûres à point ! Cette touche sucrée vient clôturer un repas rondement mené. On ne peut que comparer ce restaurant Bordelais au très prisé Café Sillon de Lyon, mais dont les desserts avaient été moins intéressants que ce dernier.


En somme, Miles s’inscrit dans un style de restauration bistronomique très actuelle, inspiré par les produits frais du marché, eux-mêmes twistés par des ingrédients toujours très surprenants. Les 4 chefs de l’établissement nous surprennent et associent des saveurs osées, sans faire de faute d’assemblage. Une belle table Bordelaise donc !


Miles Restaurant