Tcha : immersion en Chine, la maison de thé qui fait voyager

11, Juin, 2017 | 6ème, Abordable, Arrondissements, Asiatique, Boire, Chinois, Paris, Salon de thé

Note

Tcha, l’un des endroits les plus inattendus du 6ème arrondissement : niché dans la petite rue du Pont de Lodi, perpendiculaire à la rue Dauphine, cet endroit semble tout droit sorti d’une fresque chinoise.

Le cadre général est épuré, dans un style « comme à la maison », comme l’illustre l’entrée où s’entassent dossiers et papiers, un vieux carnet de réservations, des dizaines de boites de thé… Et même un boulier chinois, cet instrument ancestral utilisé pour faire des calculs, et que la patronne manipule d’une façon simplement spectaculaire pour calculer votre addition… Dans ce lieu atypique semble se rendre une clientèle particulièrement hétéroclite et fidèle, amatrice de cette ambiance singulière.

Le lieu est un véritable temple du thé. La carte des thés fait près de 6 pages : thés blancs,  thés verts, thé jaunes et même thés bleus !
Venus pour le déjeuner, le restaurant propose un menu déjeuner à 20,50€ (plat et dessert avec bol de riz et tasse de thé). Nous avons préféré commander à la carte deux entrées et deux plats avec bol de riz et bien sûr un thé vert.

Le thé vert est servi de façon traditionnelle : posé dans un plat sur un lit l’eau chaude pour conserver la chaleur. Pédagogue, la patronne nous explique que les feuilles de thé pures sont situées dans une petite théière à peine assez grande pour remplir la tasse. Elle nous apporta également une théière remplie d’eau chaude et nous livra ses instructions qui sonnent comme des « ordres », car on ne rigole ici pas avec le thé : ne pas laisser infuser plus d’une minute, où le thé devient trop amère. Ce rituel a un sens : infuser un thé directement dans une grande théière dénature son gout c’est pourquoi il vaut mieux le décliner en plusieurs fois.

Côté cuisine nous optons donc en entrée pour une salade de vermicelle aux légumes (7€), et un bouillon de raviolis aux champignons (7€).  La cuisine chinoise que nous avons l’habitude de manger en rentrant le soir du travail n’a strictement rien à voir avec ce que nous avons eu la chance de déguster. Légumes aux vermicelles, accompagnés d’une sauce délicieuse au soja, qui s’avère être extrêmement savoureux et équilibrés. Le bouillon de raviolis était lui très intéressant, les champignons asiatiques fourrant les raviolis étaient particulièrement aromatiques avec une pâte extrêmement fine. Fin, léger et texturé c’était un excellent plat.

En plat nous avons choisit un bœuf au chou salé (11€) et un poulet ivre (alcool de riz et gingembre). Le régal se prolonge : ni gras, ni trop épicé, le tout était parfaitement dosé pour donner des sauces extrêmement savoureuses sans pour autant ternir le gout naturel des viandes.

 Le thé seul est quand à lui vendu entre 6,5€ et 10€.


En synthèse : Tcha est un authentique et confidentiel temple chinois en plein 6ème. Que ce soit côté thés (avec une sélection qui s’étend au Japon et à Taïwan notamment), où côté cuisine. La patronne contribue à cette atmosphère singulière : ne soyez pas déroutés par sa « froideur » de prime abord. Nous vous conseillons de réserver car l’endroit, malgré une taille plutôt conséquente, ne comporte qu’une dizaine de tables ; qui par ailleurs étaient toutes prises en ce week-end de pont.


Tcha