City guide pour un weekend à Lille 100% réussi !

11, Juin, 2017 | City guide, Evasion, France, Lille

  1. Le trajet – on saute dans le train,vers 9h, arrivée prévue à la gare centrale de Lille vers 10h30, le temps de piquer un petit somme pour nous remettre du vendredi soir.
  2. Le logement – après avoir choisi un appart airbnb en plein centre, dans les petites rues au charme fou que recèle la ville du nord. (Ne pas faire l’erreur d’aller à l’hôtel Barrière de Lille – un attrape-touristes)
  3. Le fun : Let the weekend begin !!


Restaurant Bloempot, passage obligé à Lille !

L’heure tant attendue est arrivée, après avoir littéralement galéré pour avoir une table de 2 (aucun téléphone, réservation uniquement par internet), nous voilà installés chez Bloempot une cantine flamande très inspirée, aux produits ultra sélectionnés proposant des menus dégressifs avec accord mets et vins ou mets et bières. Les amateurs de terroir ne seront pas en reste.

Bloempot

Bloempot


Tamper ! Espresso bar, Le coffee shop qui en a dans la tasse

 

Un coffee shop / salon de thé digne de ce nom ! Proche de ceux que l’on trouve dans les pays nordiques et a paris (coutume, holly belly), cette adresse est le spot idéal pour faire une pause entre deux visites culturelles…

Du take away au brunch dominical, découvrir l’article ici...

Tamper Espresso Bar

Tamper Espresso Bar 


Meert : le Ladurée des Lillois spécialiste de la gaufre fourrée

 

Meert, c’est un peu l’institution Lilloise à l’image de Ladurée pour les parisiens. Spécialisée dans les gaufres fourrées à la vanille de Madagascar, Meert, est un salon de thé / restaurant, avec boutique de vente à emporter. Septiques, comme nous le sommes pour Ladurée, nous sommes entrés en trainant les pieds mais quelle ne fut pas notre surprise !

Meert

Meert


Jaja pour un apéro très terroir

 

Le soir, plus de place pour se refaire un resto. On opte pour une cave à manger avec le nouveau bar à vins de Lille, Jaja qui a déjà fait parler de lui plusieurs fois. Recommandé par toutes les personnes croisées sur notre chemin, nous sommes allés investiguer ce nouvel endroit aux accents du terroir.

Jaja

Jaja


Le gallodrome, un concept original et fort bien mené

On descend de l’appart, après avoir rencontré le propriétaire forcément super sympa parce qu’il est Lillois, papoté et échangé sur sur les festivités du weekend à venir. On se met à sillonner les petites rue qu’offrent la vieille ville en attendant (impatiemment) notre réservation du déjeuner. C’est là qu’on tombe sur le Gallodrome, une boutique originale de T.Shirt très bien marketée: le principe est simple, des artistes planchent sur des graphiques humoristiques en lien avec la ville, après avoir été sélectionnés, les séries sont pondues en quantités très limitées et vendues au Gallodrome. Les t.shirts sont cools, le coton est doux, la boutique est hyper moderne et le vendeur Alex est trop sympa !

Le Gallodrome

Le Gallodrome


A faire absolument à Lille selon Alexandre, le vendeur du Gallodrome. Adresses jetées sur un morceau de papier perdu et retrouvé 100 fois (Remerciements sincères et cordiaux pour le temps qu’il nous a accordé !)

Gare Saint Sauveur « Saint So » + Parc Jean Lebas

Vieux Lille –> place aux oignons (prox. la Treille) Wazemmes (boire une bière aux Tilleuls ou Oxford et commander une Karmeliet (se dit Karmelite) ou un Westmalle) Resto: Vieux Lille –> Rue de Gand (avenue du peuple Belge) BarsLa part des anges (guindé) Camden / Jaja –> vins La capsule mais « un peu surfait » Épicerie/ gourmandises: Crémerie Delassic (bar à fromages) + Meert pour les gaufres

 

A faire absolument à Lille selon le gérant du Bloempot, adresses livrées également sur un morceau de papier, perdu et retrouvé 1000000 fois (merci encore !)

Le court debout (cuisine généreuse et savoureuse du terroir) Le pessoa (néobistrot inspiré) l’Atelier Gourmand (restaurant et vins à l’accent breton) Chez moi (rue des bouchers pour les viandards)

 


Pour conclure : Le dimanche, ne pas oublier (même si on est un peu dépaysé avec l’accent ch’ti et la gentillesse des Lillois) qu’on est toujours en France et que TOUT EST FERMÉ.

On en profitera donc pour aller s’instruire à Roubaix – si vous avez une voiture évitez le métro – pour visiter le Musée de la pisicine. Construite en 1927, pleine période Art déco, l’endroit en jette grave (la collection un peu moins).

La ville étant déserte vous pouvez opter pour un déjeuner au restaurant de la Piscine mais nous avons préféré rentrer sur Lille pour bruncher tardivement chez Tamper ! Et finir par prendre le train vers 18h.