Lorette et les Garçons, hommage réglementaire à la cuisine française

21, Nov, 2018 | 9ème, Abordable, Bistronomique, Français, Paris

Lorette et les Garçons est une néo-brasserie, ode à la cuisine bistrotière française…
Car si l’ambiance et l’ADN sont modernisées (enceintes Klipsch, micro-détails bien sentis, équipe jeune…), tout le reste est resté dans son jus,  a commencer par le menu mettant en avant des classiques français : exit intitulés bistronomiques et tentatives de revisite de plats mythiques, on ripaille ici gaiement autour d’assiettes généreuses et bien senties – oeuf mayo, soupe à l’oignon, daube au vin, blanquette de veau, baba, tatin… La France est chez Lorette sur le devant de la scène. 

Ambiance bon enfant garantie, avec Jean-Jacques en fond, banquettes molletonnées en lignée et godets bien remplis… Accueillis par un verre de Beaujolais nouveau (période oblige), on enchaîne sur des entrées bien senties  : salade d’endive, pomme, roquefort  savamment assaisonnée, et la grandiose soupe à l’oignon aux croutons gratinés (ne passez pas à côté).
C’est simple, bon, droit au butiste ! 

C’est ensuite au tour du boeuf bourguignon de prendre assiette sur table, joliment accompagné d’un Pessac Les lions de la Louvière en 2014. Ses parfums embaument déjà la salle avant même d’en découper la chair au couteau Sabatier.
La tendreté ne trompe pas et atteste d’une nuit (au moins) de mijotage, tandis que les carottes bien tendres et imbibées le confirment !

En face, une généreuse daurade et son beurre aux agrumes, allongée sur un lit de carotte jaune rôties, qui sera accompagnée d’un Puilly fumé Domaine Fotenille en 2016. Les notes salines du poisson sont emportées par la sucrosité des carottes parfaitement travaillées, que l’on plonge avec joie dans le beurre gourmand… Un véritable moment de plaisir gourmand. 

On continue les festivités avec une glace bio de la maison artisanale  Terre Adélice accompagnée de gavottes (faisant toujours très plaisir), et un pain perdu brioché, caramel beurre salé et crème glacée vanille… La mie est imbibée mais reste croustillante en bouche, tandis que la glace fond à vue d’oeil en se mélangeant au beurre salé bien épais : un pur moment de simplicité régressive, teintée de plaisir nostalgique comme on en recherche et qu’on ne trouve que rarement. 

Pour terminer, un digeo pour prolonger la tradition et au lit ! 


Pour conclure 

Rien n’est laissé au hasard chez Lorette et les garçons. L’équipe y fait un travail soigné, parfaitement exécuté par un chef talentueux. La cuisine reste légère, bien dressée et d’une puissante simplicité marquant ainsi les esprits. Les prix anti-prétentieux, permettent d’y vivre un véritable moment de gastronomie accessible, avec des ballons bien sentis.

Une très belle table qui fait honneur aux classiques de la cuisine française que l’on ne peut que recommander ! 

 

Lorette et les garçons

9 Rue Saint-Lazare,

75009 Paris, France