Les Resistants : Brunch-onomie en circuit court

4, Fév, 2019 | 10ème, Abordable, Bistronomique, France, Manger, Paris

Partisans d’une résistance en faveur des circuit courts, du « direct-producteur », du travail bien fait et du respect des saisons (notamment), ces Résistants ont beaucoup fait parler d’eux sur Paris au cours des deux dernières années… ce qui, généralement, nous fait plutôt peur ! Nous avons donc laissé la « vague » retomber pour enfin se frotter à cette adresse engagée, particulièrement en phase avec nos valeurs.

Après trois dîners (dont deux très concluants, voire carrément emballants, et un 3ème décevant avec un loupé sur un plat) nous avons décidé de venir expérimenter le brunch… format que nous n’aimons habituellement pas, puisque la cuisine et les produits sont généralement placés au second rang derrière les œufs brouillés, les paniers de viennoiseries et leurs confitures d’origine douteuse. Nos a priori ont été soufflés en quelques minutes. Autant vous le dire tout de suite, il s’agit certainement d’un des meilleurs rapport qualité-prix de Paris dans ce domaine, pourtant très concurrentiel…

Jugez plutôt – brunch à 26€ ce jour-là :

« Menu » (tout compris)

  • Une boisson chaude : café (La goutte d’or de Lomi), thé et infusion (Thé bon thé bio)
  • Jus de pomme de la ferme Melenig
  • Pain de Christophe Fertillet (Levain, Le vin)
  • Pain perdu ou cake au beurre de Normandie, gelée de coing
  • Crème crue fouettée de Stéphanie Conrad, miellat du maquis Corse
  • Oeuf parfait de Didier Chevée, topinambour, amandes

« Plats » (1 à choisir)

  • Lieu jaune de ligne de Ouessant, betteraves Ronde de Detroit et Chloggia, quinoa de la ferme Fontaline, chou kale
  • Courge Butternut, potimarron Uchiki Kuri, petit épeautre de la ferme Fontaine, poireaux Saint-Victor
  • Salade de saison : carottes de Nantaises et pourpre, trévisse, navets Boule d’Or, radis Red Meat et Green Meat, chou rouge

« Desserts » (1 à choisir)

  • Pot au chocolat, noisette, fleur de sel
  • Sorbet courge Amish Pie, canelle, crumble d’amandes, caramel d’orange Navel

Ce brunch prend donc la forme d’un repas élargi, avec du sucré en intro et en conclu, dans lequel on trouvera, pour notre plus grand plaisir, un vrai travail de cuisine et de vraies propositions salées ! Comme ce plat hivernal, archi-cosy et visuellement chaleureux autour de la courge, du potimarron et du petit épeautre. La promesse et l’intention des résistants y est bien reflétée, avec cette cuisine dans laquelle les produits sont, naturellement, les protagonistes.

Maraîchers, fromagers, boulangers, artisans… le brunch permet de découvrir l’univers, la recherche et l’exigence de cette adresse pas comme les autres. On sent surtout, derrière un concept qui pourrait paraitre « marketé », une sincérité, un amour de la terre et une réelle envie de bien faire. Le tout dans un décor rustique et tropicool improbable, mais sacrément réussi.

Que vous soyez amateurs de brunchs ou plutôt branchés « entrée-plat-dessert », que vous aimiez la cuisine simple ou élaborée, que vous soyez omnivore ou végétarien : courrez résister dans cette belle, bonne et bienveillante adresse.


Extrait de la Charte Qualité (critères pour faire partie des heureux fournisseurs), qui mérite d’être partagée :

Nº 1. Offrir un produit qui a réellement du goût.

Nº 2. Respecter le bien-être animal et les cycles naturels.

Nº 3. Choisir un système de production durable et extensif.

Nº 4. Respecter strictement les normes sanitaires en vigueur.

Nº 5. Appliquer une transparence totale (traçabilité et méthodes).

Nº 6. Travailler en agriculture biologique/durable.

Nº 7. Commercialiser des produits à prix raisonnable.

Nº 8. Respecter des méthodes de production traditionnelles.

N° 9. Entretenir patrimoine agricole/culinaire et savoir-faire

Nº 10. Valoriser les ressources locales (agricoles, humaines, techniques).

Les Resistants

16-18 Rue du Château d’Eau,

75010 Paris, France