Uptown, bistronomie conviviale et vins étrangers Rue francoeur

8, Fév, 2018 | 18ème, Abordable, Bistronomique, Cave à manger, Manger, Paris, Terrasse

Note

Alerte Hotspot

Montez dans les hauteurs du 18ème, descendez l’émergente rue Francoeur (Mokko,…), et envolez-vous pour une belle ballade bistronomique dans la navette Uptown. Ouvert il y a deux ans par trois jeunes acolytes plein d’idées, Uptown est le spot qu’on souhaiterait tous avoir en coin de rue : du brunch au diner tardif, du festin au casse-croute, Uptown semble avoir tout compris à son temps en délivrant une cuisine inventive, pleine de peps mais jamais hautaine, dans une atmosphère à la fois chic et chill.

Le menu est conçu autour d’une liste d’une dizaine de propositions salées, dans laquelle chacun est libre de se balader à son rythme. Une seule obligation : celle du partage, puisque les assiettes sont livrées les unes après les autres à la table.

Décollage en douceur avec ce Risotto crémeux, instantanément rafraichi par ce détonant sorbet à la coriandre, et magnifiquement dressé avec ses éclats de pistache, sa chips de patate douce et ses jeunes pousses. Dans le verre : Nero D’Avola, un vin blanc sicilien sec bien racé.

On s’enfonce dans la gourmandise avec ces Gnocchis XXL dans leur nage crémeuse, champignons, pointes de piment. On vient évidemment saucer avec du bon pain de campagne croustillant et on se retient d’en recommander une portion tellement c’est magistral. Pour fêter ca, on passe sur un verre d’Estate Series, sauvignon blanc chilien qui tient la durée du plat.

On va se rafraichir en mer avec ce Tataki de thon façon Tahitienne, combava, shiso pourpre et glace citronnelle. Escale instantanée sous les tropiques avec ce plat léger, subtil et raffiné. Dans le verre on sort le grand jeu avec La Segreta, somptueux blanc sicilien découvert ce soir là.

On reste en mer avec ces Saint Jacques, lit de chou vert, morilles poêlées, groseilles et oeufs de lump. Ca bouscule le palais avec l’amertume prononcée du chou et l’acidité des groseilles. Ce terre-mer s’acoquine très bien avec ce soyeux Chardonnay Ravenswood, très cendré.

Un pied à terre, un pied en mer avec cette belle tranche de saumon, bien grillée sur la tranche, et ses choux-fleurs sur lit d’ancre de seiche. L’apogée sera atteinte avec le plat de boeuf black angus en deux cuissons : véritable chef-d’oeuvre carné, bien accompagné avec sa purée de pomme de terre, ses petits oignons et son poivron farci. On ne vous en dit pas plus, si ce n’est que où que vous vous trouviez sur terre, ce plat mérite le voyage !

On atterrira en douceur mais pas sans turbulences avec trois desserts décoiffants : financier thé matcha, ananas poché et crémeux chocolat blanc, tous relevés avec d’improbables ingrédients mystères. Les plats démontraient un certain savoir-faire, les desserts de l’audace assumée ! Ils sont déroutants mais valent l’expérience.


Résultat du périple

Uptown nous propose une cuisine inventive mais accessible, gourmande et fraiche, faite de produits qualis (bien que parfois importés), dans une ambiance décontractée. On sort de notre confort de connaissance avec des découvertes oenologiques des 4 coins du monde… C’est un véritable coup de coeur pour cette gastro-cantine de quartier, beau prétexte pour rendre plus souvent visite à ce quartier qui monte !


Uptown