Sola : la fusion franco-japonaise tutoie les étoiles

11, Juin, 2017 | 5ème, Arrondissements, Gastronomique, J'ai gagné au loto, Japonais, Paris

Note

Yoshitake Hiroko est le chef du restaurant étoilé Sola, situé au 12 rue de l’hôtel Colbert dans le 5ème arrondissement de Paris, qui propose une cuisine élaborée et raffinée d’un équilibre rare. Nous avions décidé de venir un samedi midi pour passer au crible le menu déjeuner du restaurant, qui propose pour la somme de 48 euros par personne : un amuse-bouche, trois entrées, un plat de poisson, un plat de viande et un dessert.

Nous avions demandé à être placés dans le « Salon Japonais », pièce en sous-sol, sobre et moderne, qui ne laisse place à aucun amateurisme. Après vous être déchaussés, vous prendrez place autour d’une table boisée. L’équipe est là pour surveiller que tout se passe bien, au petit soin les serveurs auront durant tout le repas su répondre aux exigences de service.

Si aucune carte n’est proposée aux clients, les serveurs vous demanderont tout de même en début de service si vous avez des allergies ou des restrictions alimentaires. Hormis cela, le Chef a carte blanche, il élabore son menu imposé en fonction de son humeur et la saison, ce qui laisse davantage de place à la surprise et l’étonnement, un vrai plus dans ce genre de restaurant !

Voici donc un descriptif relativement succin de ce qui nous a été servi lors de ce mémorable déjeuner:

Amuse : Crème de haricot sauce coco et herbes
Entrées
– Tomates de Crimée, tagliatelles de betteraves jaune, émincé de courgette et crème de parmesan stracciatella
– Thon façon sashimi accompagné de lamelles de radis
– Assortiment de légumes, purée de carotte et céleri sauce aux champignons et parmesan

Plats 
– 
Cabillaud accompagné de spaghettis de courgette émincé le tout disposé dans un bouillon aux coquillages et citronnelle
– Bœuf au foi gras et sa purée de pomme de terre, oignons et gombo

Dessert Crème chocolat blanc, sorbet à la figue et au yuzu confiture de framboise, palais croustillants aux amandes

Il n’y aurait que peu d’intérêt à vous décrire précisément chacun des plats, nous allons néanmoins essayer de vous transmettre notre ressenti et nos impressions de la meilleure façon possible.
Les souvenirs que nous avons de ce déjeuner sont clairement mémorables : aucune fausse note, aucun faux pas. La cuisine de ce Chef témoigne d’une maitrise culinaire à couper le souffle, tandis qu’un amour démesuré pour les produits se dégage de ses assiettes. Ce menu savamment orchestré a été pensé comme une douce mélodie aux accents végétalisés. Yoshitake Hiroko, le Chef de Sola est un amoureux des produits, déclinés à toutes les sauces et à toutes les cuissons, les légumes étaient vraiment les stars incontestées de ce repas. Il accorde en effet une importance toute particulière aux jeux de textures et de saveurs qu’il assemble ou oppose avec la sagesse d’un initié. Ses plats sont comme de la dentelle de Calais : légers, fins, raffinés et magnifiquement assemblés.

On retrouve également une certaine pudeur dans ses plats : ce que vous voyez ne reflète pas nécessairement ce que vous allez découvrir après. Chacune des assiettes recèle en effet de surprises avant de ne se dévoiler complètement (ex. enlever des couches successives de rondelles de radis laissant entrevoir au fur et à mesure des lamelles de thon cru absolument divines).

Le dessert, souvent décevant dans les restaurants Japonais, ne l’était pas pour un sou ! Encore une fois le Chef nous prouve qu’il est exigent, une assiette parfaitement composée avec du croquant, du mou, du froid et du chaud. Les saveurs étaient bien au rendez-vous dans un dessert subtile et léger, idéal pour terminer ce repas parfaitement orchestré de A à Z.


En sommeles avis Google ne tarissent pas d’éloges sur Sola, largement à la hauteur de ce que propose ce temple de cuisine fusion Franco-Japonaise (à part Clos Y): une cuisine inventive, à la fois authentique et moderne, un menu imposé, inventif, complet et généreux, mais surtout des émotions à chaque plat…
Le menu déjeuner, proposé à 48€ (amuse-bouches, 3 entrées, 2 plats, 1 dessert et des mignardises) est tout simplement un rapport qualité/quantité/prix/plaisir rarissime à Paris. Si la perfection n’existe pas, Sola s’en rapproche quand même de très près…


Sola