Nanashi, notre cantine japonaise favorite à Paris

11, Juin, 2017 | 10ème, 3ème, Abordable, Asiatique, Boire, Japonais, Manger, Paris, Ptits déj / brunch, Salon de thé, Sucré, Veggie

Note

Après avoir entendu parler plusieurs fois de Nanashi, dont il existe trois adresses à Paris (10ème, rue de Paradis, 3ème, rue Charlot) nous nous sommes enfin décidés à tester le temple du umami à savoir Nanashi. L’établissement aux accents très japonais, joue la carte de la nourriture saine et équilibrée, en revisitant certains classiques nippons.

Petite préférence pour le Nanashi du 3ème, plus lumineux et ouvert que son compère du 10ème, les établissements ont en commun l’épure et la simplicité.

Côté carte elle est assez variée et propose notamment au déjeuner le Bentô parisien (14€) par Kaori Endo, le chef de Nanashi, une formule équilibrée constituée de : céréales biologiques, légumes biologiques et protéines animales ou végétales. Les ingrédients changent tous les jours et permettent aux travailleurs du quartier d’en faire leur cantine sans se lasser.

Pour les difficiles (comme nous) la carte vous propose également d’autres déclinaisons de plats ou d’entrées.

Ce jour là nous avons choisi respectivement un Veggie soba (nouilles soba froides, tofu, carotte confite, champignons shitake, jeunes pousses) à 16€, ainsi qu’une salade du jour (Pomme de terre, brocoli, courgette jaune, haricot plat, pignon, parmesan, pesto basilic) à 6€ accompagnée des céréales du jour à savoir basmati, épeautre, quinoa rouge à 6€ et enfin un onigiri, ou boulette de riz garni à 3€ à partager (difficilement).
Les plats arrivent : ca respire d’emblée la healthy food et la finesse. Les plats sentent bons la fraicheur, le sésame et le gingembre.
Le onigiri qui nous avait été conseillé par la serveuse ne nous déçoit pas : le riz est bon et parfumé d’une sauce maison, les saveurs sont au rendez-vous. Seul bémol, le riz ne tient pas : mariné dans une sauce japonaise il se délite dès la première bouchée, or vu sa taille inutile d’espérer pouvoir le manger d’une traite.
La salade du jour est plutôt copieuse par rapport à son prix (6€). Nous nous attendions à une petite salade du type tapas mais en réalité, accompagnés des céréales, les légumes suffisent à constituer un plat. Ils ont tous préalablement été marinés dans des sauces concoctées en cuisine.
Le bol de céréales est un vrai petit bonheur de simplicité : elles semblent avoir été cuites respectivement dans des casseroles différentes et réunies après cuissons pour être assaisonnées de vinaigre de riz et de soja.
Le soba végétariens est lui aussi très bien exécuté et s’avère être le highlight de la journée. Les saveurs sont vraiment au rendez-vous : visuellement ça ne casse pas trois pattes à un canard, mais c’est en bouche que tout se passe : c’est doux tout en étant légèrement épicé, salé et sucré. Les saveurs s’entremêlent pour notre plus grand plaisir.


En synthèse : Nanashi est devenu au fil des années notre cantine préférée. Lieux agréables, produits frais et souvent bio, on adore le concept asiatico-bobo-bio. Côté cuisine rien à redire, tout est bon, bien pensé et qualitatif.
Petit tips bien sympathique : ils prennent les résa le weekend avant 13h ! 


Nanashi