L’Empire italien Grom s’implante à Paris

18, Mai, 2017 | 6ème, Abordable, Arrondissements, Glacier, Sucré

Note

Seule adresse à Paris, Grom s’est installé dans la Rue de Seine en plein cœur du 6ème arrondissement.

Grom c’est avant tout deux associés Guido Martinetti et Federico Grom qui ont ouvert leur première enseigne à Turin avant de conquérir une bonne partie de l’Italie. Fort de ce succès, l’enseigne a pris ses quartiers à New-York, à Paris et enfin au Japon.
Ces rares points de vente, sont très prisés des globe-trotters du monde entier. Ne vous laissez toutefois pas dissuader par la queue qui dès que les beaux jours approchent nous parait interminable : la rue de Seine est parfois saturée de monde tellement les gens veulent leurs glaces GromMême à minuit, il n’est pas rare de devoir patienter plusieurs longues minutes pour enfin atteindre le Saint-Graal ! L’attente se veut en effet largement récompensée par le bonheur que nous procure ces crèmes glacées, et ces sorbets !

Leur secret ? Des produits naturels de la meilleure qualité, soigneusement sélectionnés, sans additifs ni colorant ajoutés. Ils ont même ouvert leur propre exploitation agricole Mura Mura®; à Costigliole d’Asti, où ils produisent des variétés de pêche et de fraises. Les fruits sont bios, les œufs également, et tous les parfums qui sont proposés à la carte sont certifiés sans gluten ! Grom prend soin de nos estomacs et cela se ressent à la dégustation (on peut en manger des tonnes sans avoir mal au ventre..). L’excellence est poussée à son extrême : en effet l’eau utilisée pour la réalisation des sorbets et des glaces est l’eau de source « Sparea ».

Côté dégustation: les parfums sont pleins de saveurs, avec une variation d’intensité en fonction de ceux que vous choisirez : la poire aura des notes douces et délicates tandis que le café et la pistache sont des saveurs puissantes qui se suffisent parfois à elles-mêmes.
Nos trois coup de cœur sont pour les crèmes glacés : le café (du Guatemala), la pistache de Bronte, et la noisette Tonda Gentile Trilobata une variété de noisettes du Piémont d’une qualité inégalable. Pour les sorbets notre cœur balance entre le sorbet fraise, présent à la carte uniquement en été dont les fruits sont cultivés dans leur exploitation, melon et citron de Syracuse. Les trois sont incroyablement frais et détrônent largement Berthillon.
Chaque 1er du mois les nouveaux parfums font leur apparition à la carte, ils varient eux aussi en fonction des saisons et prouvent la créativité de Grom qui n’hésite pas à faire des associations de saveurs peu communes. Pour couronner le tout, il convient de mentionner la « panna montata » ou plus communément appelée crème chantilly à l’ancienne, qui défie toute concurrence, crémeuse, généreuse et délicate et n’est pas trop sucrée et se marie parfaitement avec le merveilleux parfum pistache.

Côté aspect: Les couleurs sont belles et totalement naturelles, elles correspondent à celle du produit initial, la pistache ne sera d’ailleurs pas verte pomme et la fraise rose fluo. Du fait qu’ils n’ajoutent aucun additif, la glace fond rapidement, il faut donc éviter de se mettre en plein cagnard pour la déguster et courir se réfugier à l’ombre des arbres du Boulevard Saint-Germain quand le soleil tape…

Les employés sont pour la plupart Italiens, gentils et à l’écoute et prendront toujours le temps de vous faire gouter pour vous aider à décider. Le bistrot Pères et Filles attenant profite de la popularité du lieu, puisqu’il propose à la carte les glaces Grom (une inflation significative a quand même été pratiquée, malgré la finesse du mur qui les sépare…).

Côté prix: pas de quoi s’affoler ! Ils restent doux et raisonnables surtout pour la qualité. Comptez 3,70€  pour le petit pot de 2 boules, et 4,70 pour le moyen. Les prix sont alignés sur ceux de leurs proches concurrents (Amorino et Berthillon) qui restent parfois plus chers que Grom et pourtant moins qualitatifs.


En bref: N’hésitez plus, abandonnez Amorino rue de Buci et courrez-y… Vous deviendrez comme nous des Grom-addict


Cet article a été rédigé avant le rachat de Grom par Mondelez. Depuis les glaces sont plus sucrées, est-ce corrélé ? On n’en saura rien mais la qualité à définitivement baissée…)

Grom