Candelma, escale bretonne en plein coeur de Saint-Germain

25, Juin, 2017 | 6ème, Abordable, Français, Manger, Paris, Rive Gauche

Note

Big up pour Candelma, LA nouvelle adresse crêpière qui déchire sa mère dans le 6ème !

Nichée sur la très passante rue de Seine, attenante à Popelini – fraîchement débarqué – et voisine de Cosi que l’on adore, Candelma arbore les allures d’un bistronomique en vogue (cachet en sus). Cette crêperie nouvelle génération, destinée aux parisiens soucieux du sourcing des produits qu’ils ingèrent, s’apprête à conquérir le cœur de tous ceux qui s’y attablent.

Proposant une expérience bout en bout ultra léchée, on démarrera notre périple Candelmesque avec un cidre brut, classique mais bien trempé et une crêpe Soba. Une petite merveille dans son genre se présentant comme une salade de mâche pleine de caractère avec légumes tortillonnées (courgettes, panais, betteraves, gingembre…) et sauce racée, dans laquelle on vient généreusement tremper des morceaux de crêpe sarrazinnière grillés.

 


On enchaîne ensuite sur deux crêpes veggie – car oui ! l’adresse fait la part belle à cette espèce – avec une Too Mush-Room et une From the garden. La première, végétario-forestière, propose une s
élection de champignons de saison, pommes de terre, crème à la truffe noire et persil, a se taper la tête de générosité.
La seconde, un peu plus charnue, viendra caresser nos papilles à coups de cheddar affiné, de tofu et d’oignons confits au cidre, d’un bel œuf fermier et d’une sauce tomate fumée artisanale. Dans le genre nouveauté, le tofu dans une crêpe salée n’est pas mal du tout ! Les oignons confits viennent pepser le tout, donnant un côté suave et très agréable à la crêpe.
On accompagne cette fois nos victuailles bretonnes, avec un cidre rosé de Bretagne, plus doux que le précédent signé Sicera et nommé Marianne. Une belle découverte à boire. 


Pour le dessert, malgré notre gourmandise, nous ne ferons que partager la très sexy crêpe froment Et Bim ! constituée de pommes caramélisées au cidre, de glace à la crème d’Isigny, de caramel beurre salé, d’amandes effilées et de chantilly… On tombera amoureux de la glace signée Adelice, mais restons malgré tout un peu sur notre faim côté caramel, qui a été utilisé avec un peu trop de parcimonie…


Guillerets et repus, on touchera le nirvâna au moment du café, avec un mexicain parisiennement torréfié et broyé par une Jura…

 


Pour conclure, on suggère, que dis-je on hurle à tous les amoureux des produits de courir chez Candelma. En plus de manger d’excellentes galettes, le lieu est carrément sympa et se prête complètement à la détente, aussi bien au dej que le soir. À bon entendeur..


Candelma