Apéti, cantine végétale vegan rue du Cherche Midi

30, Jan, 2018 | 6ème, Abordable, Boire, Manger, Paris, Patisserie, Salon de thé, Sucré, Sur le pouce, Veggie

Note

Les cantines véganes-healthy se font rares à Saint-Germain et Apéti pourrait presque passer pour un ovni en s’étant installé rue de Sèvres. Le restaurant y a pourtant sa clientèle d’habitués, venue s’enivrer les assiettes végétaliennes et colorées de l’adresse. Hugues le patron, est un reconverti : anciennement marketeur il a délaissé les grands groupes (Ralph Lauren, Daum…) pour se consacrer à la restauration « sans » (gluten, lactose). Nous y sommes allés un samedi au déjeuner pour profiter de l’attractif menu à 23€ E/P/D.

Matériaux naturels, couleurs végétales, et bordel organisé en cuisine sont de mise au rez-de-chaussé : habillé d’une belle bibliothèque-vaisellier, elle permet d’entreposer des livres, quelques quilles natures / biologiques et de quoi dresser. Les affamés en manque de sociabilisation pourront rejoindre la grande table commune, très appréciée des familles et jeunes parents pouvant s’y attabler poussettes à côté.

Cœur de l’hiver oblige, on entamera notre périple avec deux bolées généreusement louchés d’une soupe de courge et d’une soupe poire / panais. Respectant – évidemment – la saisonnalité, on apprécie les petits plus de ces propositions liquides, notamment le très aromatique poivre du Maroc et le kale de la poire-panais, et les courges torréfiées de la soupe de courge, plus sage mais non moins intéressante.

Pour les plats, on se laissera tenter par le « bowl » signature de la maison, constitué d’un houmous du tonnerre, de légumes déclinés et de riz coloré qui manquera un poil d’assaisonnement. Le couscous végétal au quinoa rebaptisé pendant le repas Potée végétale, sera bien plus intéressante : la graine de couscous a disparu pour laisser place au quinoa, les épices sont bien présents sans être trop tranchants, les cuissons sont parfaites entre cuit, cuit trés fondant et parfois croquants !  C’est gourmand à souhait, on adore. La potée s’en sort donc avec brio et nous rappellera celle de Soya.

On ne s’ennuiera pas avec le versant sucré, et notamment le café gourmand pourtant généralement si décevant. Café bio bien suave et corsé de la maison Mao, accompagné d’une déclinaison de desserts délicatement sucrés pour clôturer le repas avec subtilité – cake au chocolat à l’huile de tournesol, perle du chia et cheescake citron.
On retiendra le sublime (en bouche) cheescake citron, ayant un sacré penchant pepsé et n’étant pas sans rappeler la tarte au citron de Jacques Génin qui ne fait pas la timide face à l’acide. La pâte crue est un tour de force !


Pourquoi y aller ?
Car Apéti propose des assiettes vivifiantes, savoureuses et bien pensées, à des prix raisonnés pour le quartier. On apprécie l’effort rigoureux de sourcing, la volonté de bien faire du patron reconverti et l’ambiance bio-bo loin des manières du quartier.


Apéti

72 Rue du Cherche-Midi, 75006 Paris, France